• La petite faune du jardin


    papillon-041.gif                         

     

    Les "habitants" sauvages du jardin se déclinent en plusieurs grandes catégories : les oiseaux, les insectes et les mammifères. Selon les saisons, on trouve :


    INSECTES DIVERS :
                                                                           

    Araignées, Phasmes, Scarabées, Papillons, Abeilles, Bourdons, Coccinelles ....


                                                

    Phasme---18-11-07.jpg

















    Il existe de nombreuses sortes de phasmes dans la nature. Originaires d'Indonésie, ils auraient été ramenés en Europe au Moyen-Age par des navigateurs. Celui-ci est un PHASME BATON ou Phasme morose. Le phasme est un insecte qui  pratique le mimétisme, mais cette fois, il n'a pas pris soin de s'adapter à son environnement puisqu'il est resté posé sur le mur de la maison pendant des heures, ce qui a permis de le photographier.
                             

    Sphinx-X---Mai-2006-copie-1.jpg

    Photos2005-1350.jpg


















    Un grand papillon de nuit, sans doute un SPHINX, s'est un beau matin égaré au jardin. Et ci-dessous, la chenille d'un papillon du même type a été trouvée sur des plants de pomme de terre. Elle mesurait environ 10 cm

    IMGP0890.JPG


















    Ci-dessous, la chenille du MACHAON,  papillon que l'on voit assez peu dans le jardin mais qui , parait-il fréquente beaucoup les jardins anglais. Cette chenille avait envahi un pied de fenouil, poussé par hasard  et conservé pour son beau feuillage très léger.
                                                                                             

    Photo-461.jpg

     


























    Parmi les papillons qui fréquentent régulièrement  notre jardin à la fin  de l'été, le VULCAIN , le PAON DU JOUR ainsi que le ROBERT LE DIABLE, très friands des asters et des sédums.

    XIV-Gros-plan-Vulcain-sur-aster---8-09-07.jpg

     




                                                                                              

    Photo-609.jpg

     


























    Une fleur tombée
    Remonte à sa branche
    Non, c'était un papillon
               
                                   (Haïku de Moritake)



    Le SCARABEE ou cétoine dorée, lui, adore dormir dans le coeur des roses, et au besoin, les grignoter un peu.. Sa larve qui ressemble à celle du hanneton, se nourrit de déchets végétaux et non des racines des plantes, donc, ne pas la détruire. On la trouve souvent dans le compost, voire dans les pots de fleurs comme cela nous arrive parfois.





    Rose-blanche-et-scarabe-vert-2005.jpg                                                         

    Scarabe-2005.jpg

          




                                                                                                     

    Photo-462.jpg

                                                                                  
                                                               Scarabées dorés
                                                               Dans la rose parfumée
                                                               Passeront la nuit
                                                                                                 
                                                                                             (HaÏku de D. Prigent - 06-1999)


    En plus des variétés présentées ci-dessus, il faut bien sûr citer les grands bourdons aux magnifiques reflets métalliques bleu marine, et aussi les brun-roux qui travaillent à la pollinisation, en s'en mettant plein les "poches", tellement chargés de la précieuse substance qu'ils ont du mal à décoller des fleurs qu'ils viennent de butiner. Très drôles à observer ! 
    Les abeilles, très nombreuses au moment des floraisons, fréquentent assidûment nos asters et anémones du Japon  à l'automne ; Sans oublier les coccinelles, auxiliaires efficaces dans la lutte contre les pucerons. Plus rarement, des capricornes, des libellules et cette année, trois lucioles nous ont fait l'honneur de clignoter à la nuit tombée (parait-il pour attirer les mâles qui passeraient par là !). Il faut noter que les lucioles, ou vers luisants, "sont certainement l'espèce animale chez qui le contrôle nerveux de la bioluminescence est le plus élevé".

    En effectuant ce petit recensement de la population des insectes du jardin, je me rends compte à quel point elle est relativement importante et qu'il est absolument nécessaire de la protéger en évitant absolument tout traitement phytosanitaire chimique qui lui serait nuisible. Bien évidemment on aura compris que pour nous, seuls les traitements utilisés en agriculture biologique sont de mise et encore, avec une extrême parcimonie.


                                                                         

    Pin-et-coccinelle--16-4-06.jpg

      

     

                                                                                                          

    Photo-605.jpg


                 Un Lucane Cerf-volant installé sur une feuille d'hosta appétissante



    Les Mammifères :


    chat-299.gif


    Mimine-se-toilette--8-10-07.jpg





    Petite-copine-de-jardin-dite-mimine--ao--t-2007.jpg




















    Un bien grand mot pour désigner les chats du voisinage qui circulent quotidiennement dans le jardin, - le considérant sans doute comme leur territoire - et également les hérissons qui font de même, mais qui l'investissent surtout pour y trouver leur subsistance, voire pour hyberner s'ils trouvent un coin favorable.

    Ainsi, une année, nous avons eu le plaisir et la surprise de voir déambuler au printemps toute une famille de hérissons, les parents et les trois petits, après quelques mois confortablement installés au chaud dans les feuilles mortes accumulées sous la haie de thuyas.

    Nullement impressionnés par les individus à deux pattes que nous sommes, ils ont acceptés de poser pour quelques clichés. Leur confiance était telle que j'ai surpris à plusieurs reprises les petits dormir, - sur le dos, s'il vous plait ! -, en profitant du soleil printanier sous les framboisiers. Une fois de plus, je me répète, mais l'observation dans un jardin même citadin, réserve bien des moments agréables et privilégiés... 

    Depuis cette année particulière, la haie de thuyas a disparu et les hérissons ont cherché d'autres sites pour passer l'hiver, mais ils reviennent régulièrement et lorsque à la belle saison, nous nous installons dehors le soir vers 10-11 heures, il n'est pas rare d'en voir un ou deux en train de chasser la tendre limace ou croquer un escargot dodu. Ils vont et viennent ainsi toutes les nuits d'un  jardin à l'autre, les animant de leur présence furtive tandis que nous dormons, nous qui ne sommes que des hommes...

    Le moins que l'on puisse faire pour eux est de leur faciliter la vie et les protéger en n'utilisant pas de produits toxiques destinés à détruire les gastéropodes dont ils sont si friands et dont ils nous débarassent gratuitement.


    herissons-culbute.gif

                                               


    Photo-610.jpg



                                                                                             

    Photo-601.jpg




    Les Oiseaux


    La saison froide venue, le jardin se transforme en "resto" pour oiseaux : graisse, graines diverses font tout leur bonheur. Et là, trois fois par jour, un ballet incessant se déroule sous nos yeux : les "mésanges bleues, noires et charbonnières" virevoltent d'un arbre à l'autre pour déguster les graines de tournesol prélevées dans les mangeoires. D'autres mésanges, les "huppées", d'allure très "punk" et celles "à longue queue" au joli coloris noir, blanc et rose, viennent également se restaurer.

    Des "troglodyte mignon", à la queue courte et dressée ainsi que des "accenteur mouchet" que nous avons remarqués grâce à leur tête et leur ventre gris bleuté, aiment à venir se percher sur le bouleau pleureur et grapiller au sol les miettes abandonnées.

    La liste toutefois, ne s'arrête pas là : des bandes de "verdier", très gloutons, s'installent volontiers sur les perchoirs, prenant tout leur temps pour déjeuner tandis que leurs congénères battent des ailes impatiemment en faisant la queue !

    Et il y a aussi les "pinson des arbres" très colorés et les"rouge-gorge". Pratiquement présents tout l'année, ces derniers vivent en couple et n'éprouvent aucune crainte à notre approche. Mieux même : attendant que nous ayons fini de râtisser les allées, ils chantonnent doucement sur une branche voisine... 
    C'est ainsi que nous avons pu effectuer les photos ci-dessous :



    3---Rouge-gorge---10-11-07.jpg




                                                                                                   

    1---Rouge-gorge---10-11-2007.jpg

        

                                                                         L'hiver au jardin
                                              est désolant ; mais pour nous
                                              chantent les oiseaux

                                                 
                                                                                                                                 (Haïku de D. Prigent)



    Mesange-bleue---16-12-07.jpg                              M--sange-charbonni--re---16-12-07.jpg
                                                               























    Tandis qu'une petite Mésange bleue prélève d'un vif coup de bec une graine dans la mangeoire, la Charbonnière attend son tour...




    4---Rouge-gorge---10-11-07.jpg

     





    et le Rouge-gorge cherche au sol de quoi apaiser son énorme appétit. Quand on dit : manger comme un oiseau !...
     

     

    undefined






    Un jeune Verdier, les plumes gonflées pour se réchauffer, cherche protection auprès d'une potiche sous le froid soleil d'une fin d'hiver...











    La jolie Mésange bleue (Parus caeruleus de son nom latin), perchée sur la mangeoire de graines, semble poser pour le photographe, oubliant un instant sa vivacité coutumière...


    M--sange-bleue---5-01-08.jpg





















    Les oiseaux de petite taille ne sont pas les seuls à fréquenter le jardin et tous les ans, quand le printemps approche, des couples de Pigeons ramiers commencent à faire des recherches pour édifier leur futur logement. Nous aimons beaucoup les oiseaux, certes,  et il est très agréable de les entendre roucouler à longueur de jour mais quand même pas au point de les laisser s'installer au-dessus de nos têtes, avec tous les risques que l'on imagine ! 
    Il est curieux par ailleurs d'observer que ces gros oiseaux (environ 45 cm de la tête à la queue), qui nichent habituellement en campagne viennent maintenant chercher refuge dans nos jardins de ville. L'urbanisation galopante des zones rurales y est peut-être pour quelque chose....




    Pigeon-ramier-1---1-02-08.jpg

























                                                                                                                                                                                    

    Pigeon-ramier2--1-02-08.jpg





    LES INSECTES EN HIVER :


    Aujourd'hui, alors que février bat son plein, le ciel bleu et le soleil m'ont incitée à parcourir le jardin et je suis tombée en arrêt devant un "Paon du Jour" en train de se chauffer sur le mur de la maison. Le pauvre a une aile un peu abîmée mais il est tout de même beau et surtout quelle surprise de voir un papillon tel que lui se promener en hiver... Et il n'est pas le premier car j'ai eu la visite d'un "Vulcain" il y a quelques jours.

    On peut se poser quelques questions ! Peut-être certains d'entre vous auront -ils une proposition de réponse .....




    Paon-du-Jour---8-2-08.jpg





















    Un bourdon, plongé dans son hibernation, est subitement réveillé par l'arrachage intempestif d'une grosse sauge....  Capturé et posé délicatement sur une fleur de camellia, il semble apprécier le transfert et se gave aussitôt d'une bonne dose de pollen... avant de se rendormir sur place ! Bonne fin d'hiver le bourdon !......


                                                                                                                                                                                                     

    6---Bourdon-sur-camellia---12-02-08.jpg





















    3---Bourdon-sur-camellia---12-02-08.jpg



















    A suivre.....

    « VISITE DU PARC ORIENTAL DE MAULEVRIER (49)LES JARDINS DU MONDE »

  • Commentaires

    11
    marco
    Jeudi 20 Décembre 2012 à 20:07
    j adore vos images tres belles et profissioneles felicitations j adore celles de bonsais dont suis amateur
    10
    Samia
    Jeudi 20 Décembre 2012 à 20:07
    Merci pour cette promenade dans le paradis. J'y reviendrais souvent.
    9
    anne
    Jeudi 20 Décembre 2012 à 20:07
    mon mari a aussi plaisir à lire votre site et en voyant l'insecte noir sur une feuille d'hosta , insecte que vous nommez capricorne a poussé un oh !
    de doute . C'est très certainement un lucane appelé aussi cerf volant rappelant ainsi avec ses 2 gdes mandibules la ramure d'un cerf .
    le capricorne possède un corps plus effilé et 2 longues antennes recourbées vers l'arrière dépassant même le corps,
    nous avons un bouleau dont la base du tronc a été dévorée par des quantités de très grosses larves de lucanes
    amitiès Anne
    8
    anne
    Jeudi 20 Décembre 2012 à 20:07
    voilà pour répondre à votre question :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Capricorne_des_maisons

    Anne
    7
    Vendredi 23 Octobre 2009 à 18:13
    Merci pour l'information, j'irai voir
    Bonne soirée
    Shuki
    6
    Jeudi 22 Octobre 2009 à 15:23
    Merci à votre mari d'avoir repéré mon erreur, il a tout à fait raison ! D'ailleurs je viens de la réparer illico. A propos du capricorne, j'en ai trouvé un il n'y a pas longtemps dans mon jardin de campagne, mais j'ignorais son nom à ce moment là...
    Savez-vous si les graves dégâts causés par les capricornes dans les maisons, sont dûs aux larves ou aux insectes adultes ?
    Bon après-midi
    Amicalement
    Shuki
    5
    Mardi 30 Juin 2009 à 23:37
    Bonsoir Domidou,
    Merci pour ton commentaire sur les "locataires" de mon jardin. Je ne suis pas spécialiste mais si tu t'intéresses aux oiseaux, tu peux aller sur le site suivant : http://www.oiseaux.net, il est très bien fait...
    A bientôt
    Shuki
    4
    Dimanche 28 Juin 2009 à 17:17
    bonjour ! merci de ta visite chez moi et là moi je découvre un post super intéressant car cela fait longtemps que je cherche, farfouille à chaque fois que je vois un oiseau dans mon jardin, un insecte, un papillon pour connaître son nom ! maintenant grace à ton blog je sais directement où aller pour ce faire ! très belles photos et bravo ! à bientôt
    3
    Mardi 17 Février 2009 à 22:15
    j'aime beaucoup ta serie, c'est fou tous se que l'on peut voir dans la nature quand on l'observe!!!!!!!!!!! claudine
    2
    Vendredi 18 Janvier 2008 à 17:05
    J'ignorais que j'avais créé le paradis sur le web ! Mais je vous invite à y revenir souvent, ce sera toujours un plaisir de vous accueillir.
    1
    Dimanche 16 Décembre 2007 à 18:45
    Merci de votre visite. C'est vrai que les bonsaï des Jardins du Monde sont magnifiques, mais les arbres taillés en "nuage" du Parc oriental de Maulévrier méritent également le détour... Revenez quand vous voulez.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :