•  

    L'aventure entreprise par le couple de mésanges bleues en mai, s'est poursuivie toute la première quinzaine de juin et le nourrissage s'est un peu intensifié, suscité par les pépiements des petits affamés :

     

    Mes.-bl.-nourrissage--13-6-10-004.jpg

     

    Mes.-bl-nourriss.13-6-10-005.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le 16 juin, nous avons réussi à apercevoir un petit bec dirigé vers l'ouverture du nichoir et on s'est dit que les choses se précisaient :

     

    Bebe-mes-bl.-4-jrs-avt-depart--16-6-10.jpg

      

     En effet, ce que nous attendions tous avec impatience s'est produit dimanche matin 20 juin : deux petites mésanges ont quitté le nid qui les a vues naitre... La première est sortie vers 9 heures est s'est retrouvée perdue au milieu des framboisiers où il a été un peu difficile de l'apercevoir :

     

     

    Bebe-mesange-bleue--depart-20-06-10-010.jpg

     

     

    Bebe-mesange-bleue--depart-20-06-10-008.jpg

     

     

     

     Pendant qu'il clamait sa détresse, les parents continuaient d'apporter de la nourriture pour la montrer à l'entrée du nichoir afin d'inciter les autres à s'envoler aussi...

     

    Mesange-bleue--depart-20-06-10-00820-06-012.jpg

     

     

    Les autres !! En fait, un seul autre...

     

    Deux oiseaux sur cinq, c'est un bilan bien léger auquel nous avons cherché quelques explications après coup. L'une d'elles est que le nichoir nous semble trop petit pour une famille aussi nombreuse sachant que le nid lui-même fabriqué les oiseaux prenait beaucoup de place. La seconde est que cette année, il y a eu dans notre quartier de nombreuses couvées de mésanges, ce qui est bien en soi, mais nous avons remarqué que les nôtres avaient bien du mal à nourrir tous les bébés.

     

    Conclusion, la sélection dite naturelle s'est opérée et trois oiseaux n'ont pas survécu, à notre grande déception comme on l'imagine, car il est difficile pour nous les humains, d'admettre ce genre de chose...

     

     

    Voilà, fin de l'histoire pour cette année en espérant que l'an prochain sera plus favorable aux oiseaux du jardin...


    12 commentaires
  •   

     

    Espoir est bien le mot après la déconvenue du mois d'avril....

     

    Un petit rappel. Après avoir soigneusement préparé leur nid en vue d'une future couvée, le couple de jolies mélanges bleues qui s'était donné tant de mal, l'a soudainement abandonné à notre grande déception. Perdus en conjectures, nous nous sommes finalement résignés : pas de bébés mésanges bleues cette année...

     

    L'espoir renait un mois plus tard,. Un nouveau couple tourne autour du nichoir, vient visiter le logement, et met beaucoup de temps à décider de s'y installer. Du moins nous le supposions car les visites des oiseaux étaient peu fréquentes.... Si bien que, la curiosité me poussant, j'ai décidé un jour d'en avoir le coeur net. Profitant de l'absence des parents, j'ai ouvert tout doucement le nichoir et voilà ce que j'ai vu :

     

     

    Mesanges-bleues--3-oeufs--19--05-2010-009.jpg

     

     

    Trois oeufs qui en réalité étaient cinq ! J'ai vérifié du bout du doigt... D'ailleurs ma surprise fut grande car ils étaient vraiment petits ces oeufs... Comment des  oisillons peuvent-ils vivre et sortir de coquilles si minuscules ? Mystère... Bref nous étions ce jour-là le 19 mai.

     

    Depuis cette date, les visites des oiseaux se sont poursuivies, mais sans plus, au point que je me disais : cette couvée n'ira pas à son terme si çà continue à ce rythme. Par comparaison avec l'année dernière, le comportement des mésanges était complètement différent. Il faut croire que rien n'est immuable...

     

    Nous avons poursuivi nos observations au cours du moi de mai : les aller et retour sont devenus plus fréquents et manifestement des provisions arrivaient jusqu'au nid :

     

     

    Mesange-bl.-23--05-2010-039.jpg

     

     

    Mesange-bl.-Nourrissage--23--05-2010-036.jpg      

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Depuis quelques jours, les mouvements se multiplient autour du nid et manifestement les deux parents vont et viennent en apportant de la nourriture et ce n'est pas toujours des chenilles aussi dodues... Hier, je me suis approchée du nichoir et en écoutant attentivement  j'ai perçu de tous petits piaillements : pas de doute les éclosions ont débuté !

     

    Donc, tout espoir est désormais permis. Et cette fois, j'aimerais bien être présente lors de l'envol des bébés, mais çà, c'est une autre histoire et l'avenir nous le dira...

     

    Mesange-bleue-7-06-10--030.jpg

     

     

    On voit bien sur cette photo qu'un petit lissage de plumes serait nécessaire, mais quand on a un tel travail à fournir, pas le temps de penser à soi ! Surtout qu'il faut s'occuper aussi du ménage et de "descendre les poubelles" : 

     

    Mes.-bl.-menage-nichoir--6-06-032.jpg

     

            

     

     

     

      Côté nichoirs 2010 ! - 1 -

     

     

     

     

     

    Affaire à suivre....


    11 commentaires
  •  

    He oui ! Déception, car nos oisillons se sont envolés en notre absence hier après-midi.... 

     

    Et surtout, il y a de fortes chances pour que le petit à demi dévoré que nous venons de trouver non loin du nichoir, l'ait  été par la sauvageonne  de chatte que nous avons le tort d'accueillir amicalement. Cette dernière vient me voir tout à l'heure toute fière d'elle en se léchant les babines, donc je ne pense pas l'accuser à tort  ! Je sais bien qu'elle obéit à son instinct de félin mais tout de même, je l'ai reçue fraichement la demoiselle...   Dans les jardins, la cohabitation chats-oiseaux est parfois difficile, c'est navrant, mais la nature est bien souvent cruelle, il ne faut pas l'oublier...

     

    Je n'ai à vous livrer que les derniers clichés des parents s'apprêtant à nourrir les jeunes mésanges encore au nid  

     

    Mesange-ch.--nourrissage--07-05-2010-018.jpg

     

     

     

    Mes.-ch.-nourris.---07-05-2010-020.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une seule photo, prise au zoom aujourd'hui dans le pommier du voisin, montre quand même une jeune mésange très en forme, attendant la nourriture que continuent de lui apporter ses parents. Il ne reste plus qu'à lui souhaiter bonne chance ainsi qu'au reste de la fratrie s'il existe...

     

    Jeune-Mes.-Charb.-08-05-2010-039.jpg

     

     

     


    22 commentaires
  •  

    En ce début mai , je reprends la chronique consacrée aux mésanges familières de notre jardin.

     

    Ainsi que je le disais dans le précédent article, les nids achevés, la couvaison a débuté pour les Charbonnières tandis que malheureusement, les Mésanges bleues ont abandonné leur nid. Nous en ignorons la raison mais il est très possible que l'un des membres du couple ait disparu brutalement, du genre ... dans l'estomac d'un chat...... Simple hypothèse, mais bon !  Et surtout, ce qui me fait dire çà, ce sont les visites effectuées au nichoir par l'une des mésanges qui chaque fois, semblait chercher désespérément quelque chose... Ce manège durait quelques minutes, puis elle partait.

    Ce matin, toutefois, un couple est venu, est rentré dans le nid, s'y est attardé un moment.... Alors qui sait ? Peut-être que tout n'est pas perdu et que nous aurons quand même des petites mésanges bleues cette année. Enfin, on verra bien !

     

    En attendant, pour en revenir aux Charbonnières, nous savons que le nichoir est occupé par toute une marmaille qui piaille à qui mieux mieux quand les parents arrivent chargés de victuailles... Espérons que nous ne raterons pas le départ de tout ce petit monde-là.... Il va falloir entreprendre des tours de garde !!! Non, je plaisante, bien sûr....

     

     

    Je vous propose quelques clichés évoquant la vie de nos parents Mésanges s'occupant de leur progéniture. Il est très difficile de réussir les photos car les oiseaux arrivent et partent à une vitesse vertigineuse et ne se posent pratiquement pas avant d'entrer dans le nichoir. Il est vrai aussi qu'il n'y a pas d'arbre à proximité....

     

     

    Mes.-ch.-arrive-au-nichoir--17-04-10-002.jpg

     

     

     

     Mes.-ch.-arrivee-au-nid--2-05-2010--418.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Mes.-Ch.-nettoie-le-nid--23-04-2010-087.jpg

     

     

    Sur ces photos, on observe que la mésange ne repart pas le bec vide : elle en profite pour faire le ménage et vider les poubelles au passage !! Bien des humains pourraient peut-être prendre exemple sur ces soigneuses petites bêtes.... !

     

    Mes.-ch.-envol-du-nid-avec-dejec.--2-5-2010-447.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    A propos du nourrissage, une chose nous a surpris. Par comparaison avec les mésanges bleues que nous avons observées l'année dernière, les charbonnières viennent beaucoup moins souvent nourrir leurs petits qui se taisent en leur absence.

    En outre, avant l'éclosion des oeufs, le mâle apporte rarement à manger à la femelle dans le nichoir. Il l'appelle par quelques cris stridents et elle le rejoint dans l'arbre où il s'est posé pour recueillir les vers ou les chenilles qu'il lui offre. A ce moment-là, elle déguste son repas les ailes frémissantes (de plaisir sans doute !) avant de retourner couver... Amusante attitude... En tout cas, cela prouve que chaque espèce agit différemment dans une même situation...

     

     

    Mes.-ch.---nourrissage--P1110183.JPG

     

     

     

    Mes.-ch.-sur-toit-Nourrissage--2-5-10-456.JPG

     

     

    Mes.-charb.-nourrisage--17-04-10-008.jpg                     

     

     

    Mes.-ch.-sortie-du-nichoir--2-05-2010-419.JPG

     

     La mésange ressort du nid en se propulsant à toute vitesse... si bien que le cliché suivant n'est pas toujours d'une netteté absolue....

     

     

    Mesch.-repart-du-nid--21-04-2010-043.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Voilà, j'espère avoir la prochaine fois de bonnes nouvelles à propos des Mésanges bleues ...  et  bien entendu, pouvoir vous proposer l'envolée des bébés Charbonnières....

     

     


    24 commentaires
  •  

      

    Depuis quelques jours, les visites aux nichoirs sont moins fréquentes et la préparation des nids semble être achevée, aussi bien pour les mésanges charbonnières que pour les petites bleues. A propos de ces dernières, je dois avouer que l'inquiétude nous a gagnés ces derniers temps car les oiseaux ne fréquentaient plus le nichoir depuis Pâques. Jusqu'à hier après-midi où l'une d'elles s'est enfin montrée et y est restée un bon moment avant de s'en aller de nouveau à tire d'ailes.

     

    Les charbonnières, très ponctuelles, vont se coucher tous les soirs vers 19 heures et annoncent leur venue par un cri très spécial et assez aigü.

     

    Voilà pour les dernières observations... Maintenant une série de photos de Mésanges charbonnières :

     

     

    Mes.-charb.-05-04-2010-065.jpg

     

     Le noisetier pourpre est un perchoir particulièrement prisé par ces demoiselles...

     

     

     Mesange-charb.-07-04-2010-004.jpg

     

      

     

    Mesange-ch.-07-04-2010-003.jpg

     

    Mes.-charb.-sur-pommier---05-04-2010-063.jpg

     

    Ici, dans le pommier du voisin...

     

    Ci-dessous, en voici une surprise dans une quête assez acrobatique de nourriture : accrochée aux ardoises couvrant le mur de la maison. Les clichés montrent une toile d'araignée et la mésange a dû s'offrir une petite friandise sous forme d'araignée ou de larve  ! (on distingue une petite boule dans son bec sur la troisième photo) :

     

    Mesange-charb.-09-04-2010-002.jpg

     

     

     

                                      Mesange.-charb.09-04-2010-003.jpg

     

     

     

     

     

    mesange-ch.09-04-2010-004.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La voici maintenant à la porte de son logement :

      

    Mesange-ch.-entre-ds-nichoir-09-04-2010-016.jpg

     

     

     

    A bientôt pour de nouvelles aventures...

      

     


    9 commentaires
  •  

    He bien les voici revenues nos mésanges bleues ! Ce ne sont peut-être pas les mêmes qu'en 2009, je l'ignore,  mais après tout pourquoi pas ?

    En tout cas, depuis une semaine, une grande activité règne dans le secteur du nichoir et les aller et retour se succèdent toute la journée.

    Inutile de dire que nous sommes ravis de jouer les photographes observateurs, comme vous pouvez le constater :

     

     

     

      Mesange-bleue-prepare-son-nid--31-03-10-022.jpg

     

     Chargée d'un gros paquet de mousse, notre petite mésange se pose à l'entrée et se retourne pour vérifier que nul danger ne se profile à l'horizon...

     Mesange bleue preparant son nid- 31-03-10 026

                 

    puis pénètre dans le nichoir....

     

     

    Mesange-bleue-prepare-le-nid--31-03-10-017.jpg 

    Au bout d'un certain, toujours prudente, la mésange pointe son bec à la porte !

     

    Mesange-bleue-preparant-son-nid--31-03-10-027.jpg

     

     

     

     

     

    Je les trouve vraiment "craquants" ces petits oiseaux !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Deux jours plus tard, le ballet continue et cette fois, on change un peu de matériaux de construction :

     

     

    Mesange-bleue-prepare-le-nid-02-04-2010-002.jpg

     

     

     

    Cette année, nous aurons peut-être, outre des bébés mésanges bleues,  une nichée de mésanges charbonnières puisque notre second logement, placé sur la cabane à outils, a trouvé preneur... Et depuis quelques temps, le nichoir est visité régulièrement par une locataire qui manifestement a entamé son emménagement !

     

     

                                   Nichoir-charbonniere-02-04-2010-001.jpg        

     

     

                        Mesange-charbonniere--01-04-10-033.jpg                                                                                   

     

    Jusqu'ici, il n'a pas été possible de saisir son introduction dans le nichoir car cette mésange semble plus craintive que la bleue pas du tout importunée par nos activités jardinières. On suppose même qu'elle n'est pas du tout contente de se voir dérangée vu le discours qu'elle nous tient en volant d'un arbre à l'autre d'un air excédé ! Espérons qu'elle n'ira pas voir ailleurs pour fonder sa famille et qu'elle acceptera la cohabitation. Car nous n'allons tout de même lui laisser le jardin pour elle toute seule !

     

     

    A présent que j'ai entamé cette petite chronique, je vous dis à bientôt pour la suite des évènements...

     

     


    21 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique