• Totalement atypique et résolument Bio : le Jardin du Marais...













    Le titre que je viens de donner à cet article annonce déjà la couleur, et tout semble dit.

    Pas si sûr... Quand on franchit le seuil du jardin appartenant à Annick et Yves Gillen, situé dans le Parc Régional de Brière, il faut s'attendre à tout et surtout laisser de côté toutes les idées reçues et  préconçues sur le jardinage, que l'on aurait pu engranger jusqu'alors. Il faut savoir que l'on pénètre dans un univers, le leur, fait de connaissances certes, mais surtout d'expérimentations, d'acceptations, de joies et de travail, où la facilité n'a pas sa place... Pas donné à tout le monde !




                  


                                    Petit portail d'entrée fait maison





     







    D'abord, le site est particulier puisque le sol est constitué de tourbe, cette matière terreuse qui compose les marais de Grande Brière et cela procure une sensation de souplesse sous les pas.
    Ensuite, cette matière organique, gorgée d'eau, favorise la croissance des végétaux à un point tel que l'on a le sentiment de se trouver dans une sorte de jungle percée d'allées étroites serpentant comme autant de tunnels verts, ponctués de passerelles en bois. Quelle luxuriance étonnante ! Mais comme nous nous trouvons dans un jardin d'agrément, les fleurs ne sont pas absentes, loin de là, et d'immenses rosiers grimpants constituent de véritables collines fleuries....


































     


                         Vue rapprochée sur le rosier aperçu sur la photo précédente, à gauche



    On est libre de se promener dans le jardin au gré de ses désirs de découvertes, mais difficile d'échapper aux commentaires d'Yves Gillen, jardinier-prof, passionné, passionnant, et bourré d'humour... Sa visite guidée-conférence est une véritable ode à la nature et une mine d'or en matière de jardinage biologique. Les deux heures passées en sa compagnie s'égrènent à une telle vitesse qu'à la fin on pense que l'on vient d'arriver, c'est dire...  Et les visiteurs, nombreux, semblent très intéressés -qu'ils soient amateurs ou professionnels (on les repère vite !)-,  par le discours de ce jardinier d'exception.

    A la queue leu-leu, nous déambulons dans ce labyrinthe végétal, tendant l'oreille pour ne pas perdre notre guide dont la voix porte, heureusement ! Il parle fort dit-il, parce qu'il est un peu sourd ! J'en doute, mais bon. Il nous mène sur la rive d'une sorte d'étang dont le niveau a baissé (çà c'est le marais qui bouge !), d'où émerge une petite île :










    Puis, d'étroits sentiers en passerelles, on aboutit à une sorte de cabane couverte de roseaux et noyée dans la verdure :



    Elle abrite de nombreux outils de jardin dont une machine imposante : un hache-paille ou hache-lande utilisé autrefois en Bretagne pour tailler le genêt. Yves s'en sert pour couper menu les végétaux destinés au paillage du jardin, le potager en particulier. On assiste d'ailleurs à une démonstration magistrale et très efficace... autant sinon plus, que les broyeurs que l'on trouve maintenant dans le commerce.










     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     






    Ce n'est pas le seul outil d'usage peu courant que l'on va découvrir ici, car au potager (nécessaire à un couple de végétariens), la grelinette est de mise ainsi qu'une petite fourche bêche légère et aux dents fines (dont j'aimerais bien avoir la petite soeur d'ailleurs !). Ces deux instruments de jardinage sont indispensables au jardinier Bio car, première règle importante à respecter en matière de bêchage:  l'on ne retourne pas la terre afin de permettre aux micro-organismes de poursuivre leur activité en toute sérénité. Ensuite, deuxième règle,  le paillage : il permet de conserver l'humidité dans le sol, de recycler les végétaux sur place et d'économiser l'arrosage.













                                             Yves Gillen, grelinette à 5 dents en main



    Quant au compost, troisième point non négligeable, il faut d'abord savoir le constituer et ne pas se contenter d'entasser dans un coin du jardin tous les déchets verts et ménagers... Selon Yves Gillen, Il est bon de commencer à le constituer à l'autome ou au printemps, à même le sol. Ensuite de respecter un bon équilibre entre l'azote (1/3) et le carbone (2/3). Explications : pour l'azote, un tiers de volume humide (gazon, légumes) et pour le carbone, deux tiers de volume sec (branches, feuilles mortes, paille...), plus une pelletée de terre de temps à autre. Cette façon de procéder permet une décomposition active et inodore.

    Pour la nature du sol, l'idéal serait une terre composée de 1/3 de sable,  1/3 d'humus et 1/3 d'argile. Cela parait compliqué ? Je ne pense pas car on peut toujours essayer d'améliorer une terre trop lourde avec du sable et du compost, dans le cas contraire, ajouter de l'argile...

    Avant de quitter le potager, encore quelques photos :

































































    Le Jardin du Marais comprend maintenant un nouvel espace abondamment fleuri : le "Nouveau Jardin", dernière création d'Yves et Annick Gillen. Car il faut préciser que le jardin tout entier est une partition jouée à quatre mains, Annick s'attachant plus particulièrement au choix et à la culture des rosiers, vivaces et autres plantes d'ornement, tandis que son mari effectue les travaux de jardinage demandant une certaine force physique.

     

     





























    Le rythme de ce joli jardin fleuri est donné par d'immenses digitales, les fameux  "Gants de Notre-dame", qui surgissent là et puis encore là, dressant leurs belles hampes vers le ciel...
    Pour ma part,  j'apprécie beaucoup les associations florales mettant en scène des fleurs, plutôt  "champêtres" ou sauvages et des plantes cultivées ou sophistiquées. Cela donne un résultat fort agréable à regarder...


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


































                                   
                                          
     Une très jolie petite clématite escalade une structure en bambou : 
           
                                        
























    Là, une frise à "la Monet" :
























    Avant de retourner sur nos pas, notre guide nous signale, non loin d'un jardin expérimental en chantier, un magnifique Cyprès chauve qui semble vraiment apprécier l'environnement du marais briéron...

    Mais la visite se s'achèvera qu'après une petite halte auprès de la roulotte-chambre d'amis, pourvue de tout le confort, grâce aux panneaux solaires et surtout d'une douche très tendance :





    Sans oublier, à proximité, une élégante cabane abritant les "Toilettes sèches". Ecologie oblige !!




    Ne pas partir sans jeter à nouveau un petit coup d'oeil à la belle collection de grenouilles en céramique et aux petits objets en zinc....


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Et puis, tiens, deux jolis nymphéas à la surface d'un petit bassin perdu dans la végétation, ouf ! j'ai bien failli les manquer !



                                    

     

     

     

















    Un peu longue la promenade ? C'est vrai, pourtant il faudrait passer beaucoup plus de temps encore dans ce jardin tellement les centres d'intérêts y sont nombreux... Mais... vous pouvez toujours vous y rendre à votre tour !

    « Promenade matinale au jardin...Jardin et Compositions florales : 9-06-2009 »

  • Commentaires

    9
    Anne
    Jeudi 20 Décembre 2012 à 20:00
    bien agréable ce jardin , et encore un jardin à marquer sur mon petit carnet
    Comment s'appelle ce ravissant rosier à petites fleurs en boules roses ?
    amicalement Anne
    8
    anne
    Jeudi 20 Décembre 2012 à 20:00
    coucou, c'est encore moi , je viens de revoir ce beau jardin très naturel qui est certainement le résultat d'un très gros travail , j'ai trouvé la petite clématite violette charmante , vous savez son nom ?
    re-amicalement Anne
    7
    Lundi 22 Juin 2009 à 18:23
    Bonsoir Mamminic,
    Désolée pour le retard à répondre : tellement d'occupations, mais çà devrait s'arranger...
    Merci pour ce commentaire et cette pensée des Pyrénées. Vos montagnes évoquent pour moi des souvenirs d'enfance excellents lorsque je passais des vacances à Cauterets, mais ce n'est peut-être pas votre lieu de vie...
    Très bonne soirée
    Shuki
    6
    Lundi 22 Juin 2009 à 18:18
    En effet, ce jardin est une sorte de petit paradis, mais créé totalement par l'homme !
    Bonne semaine LOvida et merci pour la visite
     Shuki
    5
    soe
    Dimanche 14 Juin 2009 à 21:31
    C'est un jardin de toute beauté, j'aimerais bien avoir le meme !
    4
    Dimanche 14 Juin 2009 à 21:23
    C'est un endroit paradiasiaque ce jardin !
    3
    Vendredi 12 Juin 2009 à 16:11
    Une ballade magnifique ! Qu'il est formidable de trouver des coins semblables qui n'ont pas été abimés par l'homme et où le temps semble s'être arrêté. Merci pour ce partage.
    Une mammie pyrénéenne.
    2
    Mercredi 10 Juin 2009 à 17:58
    Bonsoir Kristin,
    Contente que la visite t'ait plu ! En effet, c'est un jardin passionnant appartenant à des passionnés et il faudrait y retourner plusieurs fois pour être sûr d'avoir tout vu, et encore ! Mais si tu as un petit moment cet été...
    Amitiés
    Shuki
    1
    Lundi 8 Juin 2009 à 19:19
    pas assez longue au contraire!! il doit être superbe et passionnant à visiter ce jardin...tu me fais bien envie là! il faudra que je prenne le temps d'y aller pendant les vacances; merci Shuki
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :