•  

    Voici quelque temps, je vous ai proposé la visite des Jardins des Renaudies, en Mayenne.

    Mais je gardais sous mon coude gauche une autre balade que les passionnés de jardins se doivent d'effectuer un jour ou l'autre tellement le plaisir de parcourir les allées de la Pellerine est intense...

    Fin juin, il ne faisait pas très beau, les orages menaçaient dans la région de Fougère, mais cela ne nous a pas arrêtés le moins du monde ! Par ouï-dire, je savais que le Jardin de la Pellerine valait le déplacement, alors tant pis pour la pluie !

    Personnellement, j'aime tous les styles de jardins cependant, j'ai un petit faible pour les jardins romantiques et raffinés et là j'ai vraiment été comblée...

    Mais je cause, je cause, voyons plutôt les photos !

    Au bord d'une toute petite route bordée de tilleuls (en fleurs ce mois de juin.... je vous laisse imaginer le parfum !), l'entrée du Jardin de la Pellerine, classé à juste titre de "Jardin remarquable" :

    Jardin de la Pellerine

     

    L'accueil, en l'absence de la maîtresse des lieux, est assuré par un adorable chien, prêt à vous faire autant de câlins que vous voulez...

    Jardin de la Pellerine

    Après les caresses, petite hésitation, par où se diriger ? Longer le logis 17ème ou bien s'engager tout de suite dans l'escalier qui mène au labyrinthe des chambres de verdure...

    Jardin de la Pellerine

     

    Jardin de la Pellerine

     

    Jardin de la Pellerine

    Trois pas à droite, deux en arrière puis demi-tour et encore à droite toute...( pas grave si on ne suit pas le plan à la ligne près...)

    Des marches fleuries mènent au grand bassin aux nénuphars avec en perspective une sorte d'aqueduc en topiaire :

    Jardin de la Pellerine

    Jardin de la Pellerine

     

    Jardin de la Pellerine

     

     

    Jardin de la Pellerine

     

     

    Jardin de la Pellerine 

     

    Jardin de la Pellerine

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une fois franchie l'arche centrale de "l'aqueduc", une allée à droite nous dirige vers les terrasses où alternent massifs de vivaces foisonnantes et buis en topiaire qui fixent le regard et séparent les chambres de verdure.

    Jardin de la Pellerine

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Jardin de la Pellerine

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Jardin de la Pellerine

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Jardin de la Pellerine

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Jardin de la Pellerine

     

    Jardin de la Pellerine

    Jardin de la Pellerine

    Jardin de la Pellerine

    Jardin de la Pellerine

     

    Jardin de la Pellerine

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Jardin de la Pellerine

    Jardin de la Pellerine

    Jardin de la Pellerine

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cette jolie gloriette bleue est assaillie par une délicate clématite rose... 

    Jardin de la Pellerine

    Jardin de la Pellerine

    Jardin de la Pellerine

    Puis le regard se perd dans l'allée voisine vers deux conifères taillés en cônes...

    Jardin de la Pellerine

    Cette petite cabane est véritablement noyée sous des avalanches de fleurs aux harmonies très douces...

    Jardin de la Pellerine

    Jardin de la Pellerine

     

     

     

     

     

    Jardin de la Pellerine

     

     

    Les hémérocalles surgissent çà et là dans les plates-bandes comme autant d'étoiles délicates...

     

     

     

     

    Le jardin est ponctué d'objets décoratifs anciens ou d'éléments de ferronnerie qui, je trouve, contribuent à la mise en valeur les plantes tout en ajoutant au charme des lieux...

    Jardin de la Pellerine

    Au premier plan, des acanthes fleuries...

    Abordons à présent un grand tapis vert bordé de vivaces... ici à droite :

    Jardin de la Pellerine

    Jardin de la Pellerine

    Sur le fond vert foncé d'une haie étroitement taillée, la grande urne baroque attire le regard...

    Jardin de la Pellerine

     là, vue sur le mixed border de gauche...

    puis vue d'ensemble :

    Jardin de la Pellerine

    Une bien belle réalisation....

    ...Sur laquelle je vais interrompre cette première partie de visite. Les deux hectares cinq de ce jardin ne peuvent être contenus dans un seul et unique article, c'est pourquoi je vous donne rendez-vous pour la suite très bientôt...

    Bonne semaine à tous,

    Shuki

     

     

     


    7 commentaires
  •  

    Créé en 1988 par un pépiniériste passionné de botanique, le Jardin des Renaudies est situé dans le bocage mayennais, au Colombier-du-Plessis. Sur plus de trois hectares, des milliers de plantes offrent de très belles scènes florales tout au long des 21 massifs de ce jardin à l'anglaise....

    Ce jour-là, l'orage menaçait mais les "Petits Lutins" des jardins, appelés à la rescousse, nous ont permis d'effectuer la visite sans qu'un déluge se déverse sur nos têtes !

    Suivez la guide.... pour un raccourci d'une visite qui a bien duré trois heures !

     

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

     

    Cette grande allée enherbée est bordée de larges massifs de vivaces :

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

     

    Voyons un peu les détails....

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

     

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

    Deux têtes violettes dominent la plate-bande de toute leur hauteur...

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

    En contre-point, le mauve des verveines :

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

     

     Plus loin un joyeux camaïeux jaune, vert, orange illumine le massif :

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

     Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

     

     

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

     

     

     

     

     

     

     

     

    En face, des hostas géants se prélassent à l'ombre des arbustes en compagnie d'alstilbes...

     

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

     

    Sur les photos, on ne se rend pas très bien compte de la taille de ces hostas mais j'ai été frappée, car les feuilles sont vraiment immenses... Et moi qui imaginais les hostas de mon jardin d'une mesure très respectable... hum ! plutôt déçue la jardinière !

     

    Aux Renaudies, l'eau est très présente. Une sorte de moulin se dresse au sein de la végétation et l'eau jaillit lorsque la roue a terminé son tour :

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Voici comment çà marche :

     

     A côté le vieux lavoir :

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

     

    Plus loin, au hasard des sentiers, un plan d'eau enfoui dans la végétation aquatique...

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

    Le soleil, renfrogné ce jour-là, n'a pas incité les nénuphars à s'épanouir, dommage...

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

     

    Un autre secteur du parc est consacré à un verger-potager-animaux de ferme....

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

    A moins que je me trompe, voici des fleurs de Chicorée.... un peu amères peut-être mais si jolies sur une salade composée, et surtout dépuratives !

    et puis une belle tige de Mauve :

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

    Le long de la clôture, de très beaux rosiers s'alanguissent sous les perles de pluie :

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

    Voici "Rosa Rush" aux allures d'églantines...

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

    et ce rosier-ci porte le doux nom de "Sourire d'orchidée" !

     

    Les abeilles et autres insectes ne sont pas oubliés...

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

     

    Un coup d'œil à présent sur les animaux :

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

    Mouton blanc et mouton noir :

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

    Chèvres et volailles :

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    et une bien étrange vache dont je me demande si elle donne beaucoup de lait !

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

     

    Mais ne restons pas là, la visite n'est pas encore terminée....  Nous voici à présent dans un endroit où il fait bon se poser !

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

     

    Vous connaissez sans doute le terme très usité en Afrique... explications :

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

    Ce jour-là, les petits élèves d'une école voisine, ont certainement palabré  longuement près de l'Arbre... en témoignent les bancs et tables délaissés :

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

     

    Les Jardins des Renaudies offrent vraiment aux visiteurs une palette de plaisirs visuels qui se découvrent au fil de la promenade. Les grands espaces floraux sont ponctués de cadres peints qui attirent l'attention comme autant de points focaux :

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

     

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

     

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

    Fleuries ou non, les scènes de vivaces sont très harmonieuses par les teintes et les textures de feuillages....

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

    Ici une collection d'Hostas

    et puis soulignés d'une frise des mêmes plantes, des Hortensias superbes :

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

     

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

     

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

     

     

     

     

     

     

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

     

    Encore des rosiers :

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

    Harmonie jaune et blanche... ou blanche et orange :

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

    A gauche de cette photo, on distingue un feuillage gris et en m'approchant j'ai constaté qu'il s'agissait d'un rhododendron, défleuri hélas,  aux feuilles duveteuses :

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

    et quand on touche les feuilles, la pellicule grise s'efface...

     

    Une dernière vue d'ensemble sur ce Parc qui vaut vraiment le détour...

    Les Jardins des Renaudies - Mayenne -

    .... et puis il était temps de partir car à peine arrivés à la voiture, le ciel qui n'en pouvait plus, s'est déchaîné sur nos têtes !

     

    A une fois prochaine pour une autre visite de jardin, romantique à souhait celui-là, enfin, moi j'ai adoré !

    Bises à tous

    Shuki

     

     

     


    14 commentaires
  •  

    Voici la seconde partie de la promenade que je vous ai proposée chez Monsieur et Madame Kerbart, heureux propriétaires d'un superbe jardin paysager dans les environs de Vannes à St Nolff :

    Le Jardin de Caradec

    On l'aura déjà compris, ce jardin n'est pas situé sur un terrain plat et comme nous avons déjà  parcouru le jardin d'en haut, nous allons cheminer maintenant dans un vallonnement aux allées fleuries qui va nous amener doucement vers un sous-bois où l'eau court en tous sens, ce sera le second jardin d'eau... 

     

     le Jardin de Caradec - 2 -

     

    Chacun exprime son ressenti...

    Je rejoins tout à fait celui-ci !

     

    Mais d'abord, quelques vues plongeantes vers ce qui nous attend dans le jardin des fleurs :

     

    le Jardin de Caradec - 2 -

     

     

    En Bretagne, le Jardin de Caradec - 2 -

     

     

     

     le Jardin de Caradec - 2 -

     

     le Jardin de Caradec - 2 -  

    Sur cette photo, l'amorce du vallon est plus évidente

     

     

    En Bretagne, le Jardin de Caradec - 2 -

     

     

     le Jardin de Caradec - 2 -

     

     

     

     le Jardin de Caradec - 2 -

     

     

    le Jardin de Caradec - 2 -

     

     

     le Jardin de Caradec - 2 -

     

    le Jardin de Caradec - 2 -

     

     le Jardin de Caradec - 2 -

     

    le Jardin de Caradec - 2 -

     

    De nombreux rosiers profitent de la situation ensoleillée de ce secteur du jardin et devant la maison.

     

     le Jardin de Caradec - 2 -

     

     

    Je dois dire que je suis tombée en arrêt sur celui-ci, à droite, au coloris si particulier :

     

     le Jardin de Caradec - 2 -

     

    le Jardin de Caradec - 2 -

     

    Il s'agit de "Rapsody in blue Fantasia", si je ne me trompe pas...

     

    Ah ! et puis aussi, il y a celui-là,  avec ses fleurs rose tendre en forme de coupe (jadore ! mais j'ignore son nom) :

     

     le Jardin de Caradec - 2 -

     

     

    le Jardin de Caradec - 2 -

     

     

    le Jardin de Caradec - 2 -

     

     

     

    le Jardin de Caradec - 2 -

    Désolée, quand on aime on ne compte pas !!

     

    Son voisin, aux fleurs plus simples s'appelle "Bonica", on dirait presque un églantier...

     le Jardin de Caradec - 2 -  

     

    Ce bouton-là est sans doute issu d'un rosier plus moderne, très beau également :

    le Jardin de Caradec - 2 -

     

     le Jardin de Caradec - 2 -

     

     

    Plus loin, une grimpante jaune, une clématite à petites fleurs-cloches :

     le Jardin de Caradec - 2 -

     le Jardin de Caradec - 2 -

     

     

    Une autre Clématite qui me rappelle un peu la forme de Chrystal Fountain :

     

    le Jardin de Caradec - 2 -

     

    Au hasard des déambulations, nous découvrons des petites bêtes dissimulées ici et là :

    Un chat rose aux yeux bleus et aux pattes bien alignées,  nous observe :

    le Jardin de Caradec - 2 -

     

    Des escargots géants discutent,

     le Jardin de Caradec - 2 -

     

    Une tortue jaune s'apprête à aller prendre son bain...

    le Jardin de Caradec - 2 -

     

    ... tandis qu'une grenouille argentée se demande si elle va en faire autant :

     

     le Jardin de Caradec - 2 -

    Tout cela se passe aux abords d'un petit cours d'eau où nagent des Nymphéas :

     

    le Jardin de Caradec - 2 -

     

     le Jardin de Caradec - 2 -

     

    Et peu à peu nos pas nous conduisent au bas au jardin fleuri, au royaune des Gunneras aux feuilles géantes :

     

     

    En Bretagne, le Jardin de Caradec - 2 -  

    et aux drôles de fleurs...

     

    le Jardin de Caradec - 2 -

    Là c'est sûr, on ne va pas tarder à voir surgir une bande d'elfes ou de korrigans !

    He non ! juste une libellule dorée perchée sur le bord d'une jeune feuille :

     

    En Bretagne, le Jardin de Caradec - 2 -

     

     

     le Jardin de Caradec - 2 -

     

     

     le Jardin de Caradec - 2 -

     

    S'il y a des  Gunneras, c'est que l'eau n'est pas loin... En effet, les ruisseaux se faufilent et courent partout,

     

    le Jardin de Caradec - 2 -

     

     

     le Jardin de Caradec - 2 -

     

    et les cascades chantent :

     le Jardin de Caradec - 2 -

     le Jardin de Caradec - 2 -

    Non ! je n'ai pas attendu la nuit pour prendre cette photo, c'est juste un réglage de l'appareil sur "priorité à la vitesse", et voilà le résultat !

     

    Ce cliché-ci  est plus habituel : 

    le Jardin de Caradec - 2 -

    Nous sommes là dans le second jardin d'eau, sur le site de l'ancien moulin dont certains vestiges ont été conservés par les propriétaires... comme cet escalier en pierres moussues par exemple :

     

     le Jardin de Caradec - 2 -

     

     

     

     le Jardin de Caradec - 2 -

      

    Ici, peu de fleurs et c'est normal, le sous-bois n'est pas propice aux floraisons luxuriantes mais plutôt aux plantes d'ombres, au calme et la sérénité... la "zénitude" en somme !

     

     le Jardin de Caradec - 2 -

      

    On s'attendrait presque à se trouver devant un temple "Shinto". Après tout, pourquoi pas, car la Nature est presque ici une religion... ou plus exactement une passion vraie des créateurs de ce jardin à quatre mains, passion que l'on ressent tout au long de notre cheminement. Il faut en effet beaucoup de science, d'amour des plantes, de créativité et de courage pour tirer parti d'un tel site.

    Pari réussi pour Monsieur et Madame Kerbart ! 

     

    A propos de plantes d'ombre, j'ai trouvé une bien jolie fleur dans cet endroit humide, un Orchis tacheté (Dactylorhiza maculata). Appelé aussi Orchis Coucou.

     

    le Jardin de Caradec - 2 -

     

     

    Avant de regagner notre point de départ, en passant par l'ancienne digue-chaussée de 1334 qui sépare les deux jardins d'eau, nous saluons un couple charmant, sans doute la représentation des esprits masculin et féminin du jardin !

     

    le Jardin de Caradec - 2 -

     

     

    En Bretagne, le Jardin de Caradec - 2 -

     le Jardin de Caradec - 2 -

    le Jardin de Caradec - 2 -

     

     Ainsi s'achève cette promenade, j'espère qu'elle vous aura plu....

     

    Et si vos vacances vous amènent dans cette région de Bretagne et que ce jardin vous intéresse, voici les informations pour les visites :

     

    Ouvert tous les vendredis après-midi de début juin à mi-septembre. Possibilité les autres jours sur rendez-vous uniquement et pour un groupe de 4 personnes minimum.

    Caradec - 56250 St NOLFF (axe Vannes Ploërmel, sortie St Nolff)

    Tel. 02 97 53 37 93

     

    Toutes photos : © Shuki

     

     


    17 commentaires
  •  

    Il y a quelques jours, nous sommes partis dans le Morbihan, en pays vannetais, à la découverte d'un lieu particulièrement agréable à visiter  :

     

     Jardin de Caradec

      

    On nous avait vanté les mérites de ce jardin privé mais nous étions loin de la vérité : il est tout simplement remarquable et par sa beauté, la configuration très intéressante du site mais aussi  par l'intelligence avec laquelle il a été réalisé. On ne peut que féliciter les propriétaires, Monsieur et Madame Kerbart qui ont oeuvré pendant 45 ans pour donner à leur beau jardin l'aspect qu'il a aujourd'hui... 

    L'entrée franchie, la première vision que l'on a du jardin est celle-ci :

     

     le Jardin de Caradec - 1 -

     

    Au bas de l'allée en pente, on parvient à la maison sur la gauche où les propriétaires accueillent les visiteurs et leur donnent des indications pour effectuer la visite en toute tranquillité...

    De là nous pénétrons dans le premier jardin d'eau, un lieu privilégié où règne une apaisante harmonie : chaque arbre, chaque plante, les perspectives, tout est à la bonne place pour le plaisir des yeux. Il suffit juste de s'arrêter, de s'asseoir pourquoi pas, et de regarder autour de soi pour admirer des vues différentes...

     

     le Jardin de Caradec - 1 -

     

    Au fil de la promenade, des citations écrites sur ardoises jalonnent le parcours. Une très bonne idée qui permet d'étayer nos sensations...

     

     le Jardin de Caradec - 1 -

     

     

    De ce petit fauteuil qui vous tend les bras, le regard devine en transparence la maison d'habitation et un petit pont de bois qui permet de franchir le ruisseau  :

     

    le Jardin de Caradec - 1 -

     

     le Jardin de Caradec - 1 -

     

     Et voici un autre passage, car l'eau est très présente à Caradec qui fut à l'origine une propriété pourvue d'un moulin aujourd'hui disparu :

     

     le Jardin de Caradec - 1 -

     

    Les Libellules bleu turquoise, en grand nombre à cet endroit, se posent parfois le temps d'une photo....

     

     le Jardin de Caradec - 1 - Libellule

     

     le Jardin de Caradec - 1 -

    Non loin du ruisseau, un massif d'Arums attire le regard en s'appuyant sur les grandes Euphorbes vert anis:

     

    le Jardin de Caradec - 1 -

     

     

     

    le Jardin de Caradec - 1 -

     

     

    Je quitte avec peine cet endroit protégé et plaisant où je serais bien restée flâner au bord de l'eau à suivre les libellules dans leurs évolutions,  pour grimper derrière la longère vers le jardin d'en haut.... où se trouve :

     

     le Jardin de Caradec - 1 -

     

    Mais pas que çà !

    Déjà, le jardin de fleurs s'amorce avec roses issues de boutures réalisées par la jardinière aux doigts verts qui vit en ce lieu :

     

     le Jardin de Caradec - 1 -

     

     

     le Jardin de Caradec - 1 -

     

     

    Toujours dans le jardin d'en haut, un magnifique mixed-border évoque les jardins anglais :

     

     

     le Jardin de Caradec - 1 -

     

     

    A cette époque de l'année, les grandes Campanules tiennent le haut du pavé en contrepoint des beaux Delphiniums dressés !

     

     le Jardin de Caradec - 1 -

     

     

     le Jardin de Caradec - 1 -

     

     

     le Jardin de Caradec - 1 -

     

     

     le Jardin de Caradec - 1 -

     

     le Jardin de Caradec - 1 -

    Là, les Euphorbes allongent le cou sur la pelouse d'un air alangui... attirées peut-être par le parfum des oeillets en pleine floraison !

     

     le Jardin de Caradec - 1 -

    Digitales et campanules, un joli mariage...

     

     le Jardin de Caradec - 1 -

    Un rosier aux teintes délicates, que je crois parfumé, mais je n'ai pas pu m'approcher... c'était juste une légère fragrance qui est venue me chatouiller le nez !

     

    Pour quitter le jardin d'en haut, par où passe-t-on ?

    Un coup d'oeil sur un petit rond-point cerné de vert anis indique la direction à prendre :

     En Bretagne, le Jardin de Caradec - 1 -

     

    ... Et nous revoici au pied d'un talus fleuri, sur l'allée par laquelle nous sommes arrivés :

     

     le Jardin de Caradec - 1 -

     

     

    Là, nous sommes à peu près à la moitié de la visite de ce très beau jardin qui fait tout de même un hectare, alors je vais interrompre cette première partie en souhaitant vous avoir donné envie de m'accompagner pour la suite de la balade...

    A très bientôt, et belle journée à vous !

     

     

     


    20 commentaires
  •  

    Je reprends aujourd'hui cet article que j'avais publié à l'automne 2009, j'en indique la raison à la fin.... si vous voulez bien aller jusque-là !

     

    L'automne va bientôt s'achever et l'hiver nous attend. Froid, pas froid, on n'en sait rien mais les arbres, eux,sont prêts à faire front. En dehors des persistants, leurs feuilles sont tombées et c'est le moment pour les photographes amateurs d'admirer leur port et leurs écorces. Pour ma part, jai toujours pensé qu'un arbre est toujours plus beau déshabillé, mais bon, chacun ses goûts !...

    Trouver de beaux arbres dans la nature n'est pas si évident et on a plus de chances d'en rencontrer dans les jardins publics, du moins des essences un peu moins communes. Les photos qui vont suivre ont été prises dans les Jardins des Plantes de Saint-Nazaire et de Nantes. En fait c'est surtout sur les écorces que s'est fixée mon attention...



    Ce grand Micocoulier abrite une belle colonie de champignons qui s'est installée à son pied....






























    Et ce curieux totem appartient à un Araucaria, le fameux désespoir des singes. Un arbre un peu passé de mode mais que l'on trouve encore dans les vieux jardins. Le voici presque en entier :





























     

     

     

    Attention, nous sommes observés :

     



    Pas de doute, l'arbre nous regarde, nous qui ne sommes que des hommes !


    De qui s'agit-il ? Un Hêtre je pense mais comme il n'avait plus ses feuilles et qu'il ne portait pas d'indication, je ne suis pas très sûre...  Mais peut-être que l'un d'entre vous saura l'identifier ?

    Un énorme champignon est venu se loger à l'aisselle d'une de ses branches :


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Voici à présent un chêne dont l'habitat est situé généralement plus au sud de l'hexagone : je parle du Chêne-Liège. Celui-ci, qui doit avoir un âge respectable, s'est pourtant bien accommodé de notre climat océanique :









    Cet arbre porte son écorce "mâle".
    Cette écorce dépourvue d'intérêt économique est enlevée totalement lorsque l'on veut utiliser le liège fourni par l'écorce-femelle.




     

     

     

     

     

    Dans le très intéressant Jardin des Plantes nantais, vit en particulier un Arbousier Hybride dont j'ai surtout admiré le tronc et l'écorce brun-rouge : une véritable sculpture naturelle....



     

    En dépit de son écorce grise rappelant la peau de rhinocéros, cet arbre est un Virgilier à bois jaune, originaire d'Amérique du Nord. Son bois qui brunit à l'air, est utilisé pour fabriquer des crosses de fusil. On en tire aussi de la teinture.

    Quant à son feuillage, jaune également, lui permet de figurer parmi les beaux arbres d'ornement à l'automne.

     

    Nous ne pensons pas toujours que nos publications font le tour du monde, pourtant cet article sur l'écorce des arbres a été repéré il y a un peu plus d'un mois, par un Québécois qui m'a fait cadeau de l'un de ses poèmes. J'ai trouvé son texte dédié à sa femme très émouvant et avec son autorisation, je vous propose de le lire...

    Pour plus de compréhension, j'ajoute un mot sur l'histoire étonnante de Pierrot...  Il  faut savoir que cet homme a un jour tout quitté, famille, maison, laissé derrière lui argent et tous ses biens, pour partir sur les routes du Québec afin de vivre ses rêves de liberté... C'est ainsi qu'il est devenu Vagabond-poète. 

     

    Ici Pierrot, vagabond-poète du Québec
    Bravo pour ce magnifique blogue

    au sujet de l'écorce des arbres
    permettez-moi
    de vous offrir
    une de mes chansons

     

    L'ECORCE D'UN ARBRE

    Quand t'as l'corps comme l'écorce d'un arbre
    les mains propres comme des feuilles d'Automne
    les yeux rougis par des rides en gouttes de pluie
    c'est que l'bon dieu t'as accordé, un sursis

    un sursis pour dire à ma femme
    je rêve d'acheter deux chaises berçantes
    des bonnes couvertes, une chandelle
    du thé de menthe
    pour rapiécer les bouts d'passé
    qui me manquent

    à soir j'ferme la télévision
    j'ai la coupe stanley à maison
    87 ans cette année j'ai l'goût d'parler
    j'veux d'profiter d'la rémission
    qui m'est donnée

    c'est sur mon p'tit lit d'hôpital
    que j'ai hurlé quand j'ai eu mal
    que j'ai crié, Doré Doré sors-moé de d'là
    j'ai eu peur de mourir sans toé
    ma femme à moé

    toute ma vie j'ai dit à mes chums
    qu'ma femme avait marié un beau bonhomme
    à soir ton beau bonhomme
    veut s'confesser
    y veut pu qu'tu t'sentes mal aimée
    mal aimée

    quand t'as l'corps comme l'écorce d'un arbre
    les mains propres comme des feuilles d'automne
    les yeux rougis, par des rides
    en gouttes de pluie

    c'est que l'bon Dieu
    m'a accordé
    un sursis

    pour dire
    à ma femme
    merci !

    www.enracontantpierrot.blogspot.com
    www.reveursequitables.com

    www.demers.qc.ca
    chansons de pierrot
    paroles et musique

    sur google,
    Simon Gauthier, conteur, video vagabond celeste

    merci
    Pierrot, vagabond poète

     

     

     


    20 commentaires
  •  

    Après avoir visité au Château de la Bourdaisière (Indre et Loire), le Potager-Conservatoire et ses tomates anciennes, nous sommes entrés dans un jardin contemporain clos de murs,  où les Dahlias règnent en maîtres... Inauguré en 2008  DAHLIACOLOR  comprend une collection d'environ 180 variétés, tous au mieux de leur forme en ce début septembre... Un véritable festival de couleurs !

    Le Dahlia est originaire du Mexique et avait été au départ importé dans un but alimentaire.... sans succès ! Honnêtement, je préfère les voir en fleurs !

     

     

    Dahlias

     

     

    Dahlia rose

     

     

    Massif dahlia en triangle

     

     

     

    Dahlia jaune

     

     

    Paon du jour sur dahlia

     

     

    Paon du jour sur dahlia rose

     

     

     

    Gd massif dahlia cactus

     

     

    Dahlia jaune

     

     

    Dahlias + éolienne

     

     

    Dahlia orange

     

     

    Dahlias -Cabane

    Au fond, à gauche une sorte de tumulus sur lequel on peut grimper permet d'avoir une vue d'ensemble du jardin. On est alors cerné par une harmonie de fleurs blanches (cosmos, ombellifères, etc...)

     

    Fleurs blanches

     

    Cosmos blancs

     

     

    Dahlia color

    La luminosité était telle ce jour-là que les couleurs semblent écrasées....

    La petite vidéo ci-dessous donne une meilleure idée du site : 

     


     

    DAHLIACOLOR - Château de la Bourdaisière (37)

     

    Dahlia rose

     

     

     

    GP dahlia cactus rouge

     

     

    Dahlias rouge et jaune

     

     

     

    Gd massif dahlias rouges

     

     

    Avant de terminer ce reportage, je voulais vous proposer quelques vues du  Château de la Bourdaisière et son parc superbement entretenu....

     

    Château de la Bourdaisière

     

    Façade arrière du château : 

     

    Château de la Bourdaisière, façade arrière

     

     

    Parc du château

     

     

    Parc du château

     

     

     

    Parc au pied du château

     

     

    parc et château

     

    Allée vers le château

     

     

    Sur cette dernière image d'une belle propriété de Touraine

    je vous souhaite de très 

     

    Bonnes Fêtes de Pâques !

    Pour les chocolats, il faut demander à Méline !

     

     

     


    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique